Annonceurs

Aquatiss - Novintiss partenaire de Passion Bassin

LA FAUNE SAUVAGE - NAISSANCE EN DIRECT DU NICHOIR :


Nichoir : En direct !!!     Un reportage photo de Diane - Banlieue de Québec - Canada

La nidification de la Mésange à tête noire (Poecile atricapillus) 

 Avant-propos :

Suite à un contact par email, à la recherche d'informations sur l'entretien des nichoirs après une ponte, Diane nous fait part des différentes étapes de la construction du nid, la ponte, la couvaison et l'envol des oisillons. C'est la première expérience de sa part. Au départ la caméra fonctionne en direct et les photos sont prises sur le fait. Ensuite l'enregistrement des photos est automatique.
Chaque image est commentée par Diane.

Le nichoir et l'installation de la caméra :

  

Pour ma part, je demeure en banlieue de Québec. C’est plus grand qu’en ville mais pas aussi vaste qu’en campagne. Récemment, nous avons eu l’occasion d’ajouter une superficie de terrain de 21m sur 15m. Nous y avons conservé tous les arbres en santé et en avons ajouté de nouveaux immédiatement afin de reboiser cette partie et conserver le plus possible la faune existante. Ici, c’est la mésange à tête noire que nous avons. On la voit côtoyer le Pic chevelu, le Pic mineur et la Sittelle à poitrine blanche.

Voici une photo de l'installation, prise le 1er avril dernier. Il y avait encore de la neige et on voit notre chien qui tentait d'aller voir cette nouveauté, ses pattes s'enfonçaient dans la neige.

Les locataires :

La Mésange à tête noire (Poecile atricapilla) mesure de 12 à 15 cm. Une calotte noire, bien ajustée au-dessus de ses yeux, lui recouvre la tête depuis le bec en forme de cône jusqu’à la nuque, ou la partie postérieure du cou. La Mésange à tête noire se trouve dans l’ensemble du Canada. Au nord, son aire s’étend jusque dans le sud du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. L’espèce vit dans des régions recouvertes d’arbres, y compris dans des terrains boisés et des vergers, où elle se creuse un nid dans le bois mou des arbres morts et où elle trouve sa pâture préférée. 

La Mésange, insectivore, passe la majeure partie de la journée en quête de nourriture. Environ de 80 à 90 % de son régime se compose d’invertébrés pendant la période de reproduction, et environ 50 % pendant l’hiver. La Mésange est l’un des plus importants exterminateurs d’insectes nuisibles dans les forêts et les vergers. Cette espèce a la particularité de faire des provisions et de se souvenir des cachettes plusieurs semaines après.

Vers la fin de mars, la femelle commence à chercher un endroit où nicher. Une fois le choix fixé, le mâle en défend les environs contre les envahisseurs. Le territoire nécessaire pour un couple varie de 3 à 7 hectares. La suite est en images...

Photo Copyright Judd Patterson


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com