Le Ragondin (Myocastor coypus)

Le ragondin du nom latin Myocastor coypus est un mammifère originaire d’Amérique du Sud. Pour l’exploitation de sa fourrure, il fut introduit en Europe au 19ème siècle et des animaux échappés des élevages ont progressivement colonisé notre pays. L’habitat de cet animal englobe tous les milieux aquatiques d’eau douce : des lacs aux fossés d’irrigation. En Europe, en l’absence de prédateurs naturels (en Amérique du Sud les caïmans et les pumas régulent les populations) ce rongeur s’attire les foudres car il creuse son terrier dans les berges. Cela provoque des affaissements de berge, des ruptures de digues. 

Portrait-robot du Ragondin (Myocastor coypus)

Taille et poids

Le ragondin est l’un des plus grands rongeurs, sa longueur variant de 72 à 105 cm (queue comprise). La queue peut mesurer de 20 à 50 cm de long. Son poids est généralement compris entre 5 et 10 kg, ce qui en fait l’un des plus gros rongeurs.

Description

Les Coypus ont une grosse tête, des incisives orange, des oreilles poilues, un museau carré et une carrure trapue. Sa tête est massive et anguleuse, se terminant par un museau court avec de grandes moustaches blanches.

Il est facilement reconnaissable à ses incisives orange, qui facilitent l’identification de l’espèce. Une queue cylindrique et écailleuse facilite l’identification de l’espèce. Une toile complexe relie quatre des cinq doigts des pattes arrière. Sur le dos, le pelage est brun à brun rougeâtre, tandis que le ventre est plus clair.

L’arrière de son pelage est plus foncé que l’avant.

Comportement

Les animaux tels que le ragondin passent la plupart de leur temps à chercher de la nourriture la nuit. Lorsqu’ils ne sont pas en train de se toiletter ou de prendre soin de leur pelage, ils nagent. Ces animaux sont d’excellents bâtisseurs, créant des plateformes végétales pour se toiletter et se nourrir. Leurs terriers peuvent atteindre plus de 15 mètres de long, qu’ils creusent dans les berges pour s’abriter et se reposer. Un terrier peut être un simple tunnel ou un système complexe de chambres et de nids de végétation. Malgré sa capacité à bien nager, il est lent.

Régime alimentaire

Le ragondin est un herbivore, il mange de l’herbe, des céréales, des racines, des glands, ainsi que des tiges et des écorces.

Reportage photo sur le ragondin

Le ragondin est reconnaissable à ses quatre grandes incisives orange très visible.

 Ragondin (Myocastor coypus) dans l'eau
 Ragondin (Myocastor coypus) qui sort de l'eau

On le distingue du rat musqué par sa taille plus importante, ainsi que sa queue, ronde chez le ragondin et plus ovale chez le rat musqué.

Ce rongeur est herbivore : céréales, racines, herbe, etc… Mais ne dit pas non à un morceau de pain. En Dombes il s’aventure dans les champs de maïs, empruntant toujours le même passage, ses allées et venues sont faciles à détecter.

Le ragondin est réputé pour être une espèce invasive, classé nuisible en France en raison de son mode de vie qui modifie l’habitat qu’il colonise. Mais je peux vous dire qu’il s’apprivoise très bien !

Impacts du Ragondin (Myocastor coypus)

Le ragondin a un certain nombre d’impacts négatifs sur la faune, la flore et les habitats naturels. Voir notre page sur les pièges à ragondins et a rats musqués si vous souhaite les capturer ou les faire fuir.

Lors de la construction du tunnel, le ragondin met à nu et dégrade les berges, provoquant une érosion progressive et une instabilité des berges.

Plusieurs espèces de plantes aquatiques sont menacées par la prolifération des ragondins, qui consomment trop de plantes aquatiques. Les ragondins, contrairement aux autres espèces animales, n’ont pas de prédateurs dans le milieu, leur prolifération se fait donc au détriment des autres espèces. Des espèces d’oiseaux, de poissons et d’invertébrés sont menacées par la destruction de l’habitat causée par les ragondins.

Retour haut de page