L’équilibre biologique du bassin

Le système de filtration est indispensable dans un bassin aquatique, avec poissons, fonctionnant en circuit fermé. En son absence on assiste très rapidement à une prolifération d’algues, une coloration de l’eau qui verdit ou brunit, à un envasement important (eutrophisation).

Décomposition de l’écosystème aquatique du bassin

Il faut distinguer :

  • les marécages : avec eau stagnante, temporaire / eau stagnante, permanent
  • les étangs : eau stagnante, permanent
  • les marais : étendues de marécages et marais entourées d’un développement végétal important
  • les tourbières : dépressions de terrain + eau stagnante + résidus végétaux
Illustration de l'écosystème aquatique du bassin

Un étang en stade oligotrophe (eau claire, absence de végétation), avec la colonisation par des plantes et l’accumulation de débris végétaux issus de leur croissance, s’eutrophie. La dépression se comble (accumulation de vase), et se transforme en tourbière ou en bois (saules, aulnes …)

Les possesseurs de bassin désirent par-dessus tout avoir une eau claire et transparente pour observer les poissons, regarder le développement des plantes aquatiques, mais aussi parce que pour bon nombre d’entre eux avoir une eau claire est synonyme d’un bassin en bonne santé (ce qui n’est pas forcément le cas dans la réalité).

Avec une installation de filtration couplée avec une lampe UV adaptée à la taille du bassin, vous pouvez avoir une garantie d’eau claire toute l’année à 100%. Une filtration corrige un déséquilibre du bassin. Dans le cadre d’un bassin naturel (beaucoup de plantes, peu de poissons) on peut dans un premier temps se passer de filtration et observer l’évolution du bassin. Il est toujours possible d’ajouter tel ou tel équipement par la suite.

Avant de rentrer dans le détail de la filtration, il est indispensable de revenir sur le cycle de l’azote qui conditionne une grande partie de la chimie de l’eau :

Illustration de la chimie de l'eau

Une bonne filtration consiste donc à amener la plus grosse partie des déchets en dehors du bassin (au moyen d’une pompe) où ils seront retenus et décomposés dans un filtre. C’est à l’intérieur de ce filtre que se réalisera l’essentiel des différentes transformations, ammoniaque, nitrites, nitrates, grâce à la présence de bactéries actives sur des supports adéquats. Le filtre a donc deux rôles : celui de la filtration mécanique (retenir les déchets) et celui de la filtration biologique (transformer ces déchets toxiques en engrais pour les plantes).

Les nitrates sont plus délicats à éliminer, les plantes en absorbent une partie, le reste peut être éliminé en l’absence d’oxygène (milieu anoxique) par des bactéries du genre Pseudomonas, Azospirillum, Bacillus ou Paracoccus qui pour respirer utilisent alors l’oxygène contenu dans l’ion nitrate. Des étapes successives et plusieurs bactéries et enzymes, sont nécessaires pour réduire les nitrates en azote gazeux (N2)

Pour en savoir plus sur l’eau voir notre fiche Qualités de l’eau.

Retour haut de page