Plantes Aquatiques pour bassin : le guide

Nous sommes passionnés par les plantes, celles-ci représentent pour mous une part importante dans la réalisation et l’aménagement du bassin. Vous trouverez dans les pages suivantes des conseils sur les plantations, le choix des espèces de plantes aquatiques, des listes de plantes acclimatées à un climat assez dur. La végétalisation d’un bassin ne se limite pas à l’eau, ainsi vous trouverez aussi des fiches sur les plantes de berge, plantes de marécage, fougères, vivaces d’ombre et de fraîcheur, graminées… Voir la liste des plantes aquatiques (avec une fiche complète sur chaque plante)

Bien sûr, une rubrique de la galerie est consacrée aux plantes aquatiques. Vous avez aussi la possibilité de découvrir plus de 300 fiches détaillées avecplus de 800 photos représentant près de 400 végétaux. Plante aquatique, plante flottante, plante de berge, plante de marécage, nénuphar, lotus,  vivace de fraîcheur et d’ombre…toutes ces variétés vous sont présentées avec des conseils deculture et de plantation.

Les plantes aquatiques apportent un aspect décoratif important et surtout jouent un rôle très positif dans la filtration du bassin, jardin aquatique. Retrouvez aussi les conseils pour la création d’un lagunage planté.

Préambule sur les plantes aquatiques et présentation des zones

Un bassin se doit d’être un espace de calme et d’harmonie le plus proche possible de la nature. A ce titre, les plantes aquatiques sont très importantes. Il faut distinguer :

  • les plantes de berge, 
  • les plantes de marais, 
  • les plantes immergées de zone peu profonde, 
  • les plantes immergées de zone assez profonde,
  • les plantes immergées de zone profonde (nénuphars, lotus),
  • les plantes oxygénantes,
  • les plantes flottantes. 

Chaque espèce a son rôle à jouer dans l’équilibre du bassin. 

Les nymphéas créent une zone d’ombre au centre du bassin et sont d’importants consommateurs d’éléments nutritifs (nitrates). De plus, ces plantes disparaissent l’hiver laissant le soleil réchauffer l’eau.

    

Les plantes oxygénantes et les plantes flottantes ont aussi un rôle dans l’amélioration de l’oxygénation et de la qualité de l’eau (nitrates, clarté). Elles sont aussi un support de frai apprécié des poissons et servent de refuge aux alevins.

Lesplantes de berge et de marécage colonisent et stabilisent les bords du bassin.

Il convient de commencer par disposer en premier les plantes de zone profonde et deremonter progressivement vers les berges. Il est conseillé de réserver environun tiers de la surface du bassin pour la plantation.

Les plantes flottantes

Ces plantes de surface méritent tout autant de figurer dans un jardin aquatique que les plantes ancrées dans le fond du bassin. Elles ont un rôle à jouer par rapport à l’ensoleillement et à la qualité de l’eau (consommation des nitrates). On peut en distinguer deux sortes : les indigènes (lentille d’eau trilobée, châtaigne d’eau : Trapa natans) et les espèces d’origine tropicale (Azolée, jacinthe d’eau : Eichornia crassipes, et laitue d’eau : Pistia stratiotes).

Voir la liste et une fiche sur toutes les plantes flottantes.

Ces dernières sont à fort développement pendant la période estivale. Elles craignent les températures < à 10 °C et il faut donc les considérer comme des annuelles et les remplacer chaque année. Elles ont besoin d’un bon ensoleillement et d’une eau riche en matières nutritives (surtout si l’on veut voir fleurir la jacinthe d’eau).

Il est possible de conserver d’une année à l’autre les jacinthes et pistias en les plaçant dans un récipient rempli  de 10 cm de bonne terre, le reste d’eau et de l’installer dans une pièce bien éclairée dont la température est > à 15° C.

Pour éviter qu’elles ne se déplacent dans le bassin, il est possible de maintenir en place les eichornias et les pistias en les attachant à une petite pierre posée au fond du bassin avec un fil nylon transparent, ainsi le vent et le courant ne les feront plus circuler. Attention les châtaignes d’eau peuvent être à l’origine de perforation de la bâche si l’on marche sur un fruit posé au fond.

Il faut éviter de récupérer des lentilles sauvages dans la nature car celles-ci prolifèrent très rapidement. De même je déconseille, à titre préventif, de prélever des plantes aquatiques ou palustres dans la nature car celles-ci peuvent être le vecteur de maladies et de parasites pouvant affecter autant les plantes (champignons, insectes phytophages) que les poissons (champignons, virus, parasites …). 

Les plantes immergées de peu profonde à très profonde et les plantes de marais

Les plantes immergées de zone profonde (- 35 à – 90 cm)

Les plantes oxygénantes sont souvent vendues en bouquet ou en godet selon les espèces. Il faut les mettre en pot au fond de l’eau (- 10 à – 50 cm suivant les espèces). Ensuite elles évoluent comme bon leur semble. Certaines ont des fragments qui se détachent et vont coloniser d’autres endroits du bassin, d’autres produisent de longues tiges qui montent à la surface ou restent au fond du bassin. Par la suite, elles se développent sans entretien particulier. Il faut les surveiller afin d’éviter l’envahissement. Elles permettent aux poissons de se cacher, de se reproduire, de trouver un complément végétal de nourriture.

Voir la liste et une fiche de toutes les plantes immergées.

De part leur forte croissance elles épurent le bassin et produisent de l’oxygène directement assimilable par les poissons et contribuent à l’équilibre biologique.

On trouve dans cette catégorie les plantes suivantes : Cératophyllum, Crassula, Elodées (élodée crispa très résistante), Hippuris, Myriophyllum, Stratiotes aloïdes…

Il existe aussi, en dehors des lotus et nénuphars, traités sur la page suivante, quelques espèces de plantes aquatiques à fleurs pouvant rester toute l’année à cette profondeur. Prévoir de lester le pot pour éviter qu’en cas de vent le panier ne bascule ou qu’en cas de fort grossissement, l’air contenu dans les tiges creuses des plantes ne fasse flotter le panier.

On peut introduire : Pontederia lanceolata, Sagittaires, Scirpus lacustris et ses variétés panachées ornementales, Thalia deabalta…

Les plantes immergées de zone assez profonde (- 20 à – 35 cm) :

Ces plantes ont des feuilles immergées, flottantes, émergées qui ne se ressemblent pas forcément (sagittaires par exemple) avec des inflorescences érigées plus ou moins colorées (pontederia, thalia..).

fleur butomus umbellatus

Leurs tiges immergées servent de refuge aux poissons plus petits. Elles permettent également à certaines espèces d’insectes de se poser et de pondre dans l’eau (libellules, demoiselles…).

Ces végétaux à forte croissance se plantent également dans des paniers plastiques ou des paniers en coco (plus discrets) d’assez grande dimension (10 à 20 litres) ce qui permet de faire de belles potées sans avoir à recourir à la division des touffes chaque année. Attention pour les grandes espèces (Thalia dealbata) prévoir de lester et de caler le panier avec des pierres pour éviter les dégâts dus au vent.

paniers, poches de plantations pour végétal aquatique

Paniers de plantation (de gauche à droite) : souple en tissu imputrescible (noir), paniers coco, toile de jute, et en dessous natte en coco avec poches de plantation intégrées.

Ces plantes sont vendues en godet ce qui permet de les mettre en place presque toute l’année (la période la plus favorable de plantation va du printemps à l’automne) sans aucune contrainte. Il est recommandé d’éviter de mettre différentes espèces dans le même pot car elles n’auront pas la même croissance et l’une pourra étouffer l’autre.

Là aussi il faut compléter le pot avec du terreau aquatique ne troublant pas l’eau lors de sa mise en place. Il est recommandé de déposer par-dessus une couche de pouzzolane, afin d’éviter que les poissons ne déterrent la plante en fouissant dans le substrat, de plus c’est un excellent support bactérien.

Schéma plantation plante aquatique

Une fois le panier fini, le faire tremper dans une bassine (l’immerger complètement) afin que la terre se gorge d’eau et que les petites particules en suspension ne troublent pas le bassin.

On trouve dans cette catégorie les plantes suivantes :

  • Alisma
  • Aponogeton
  • Butomus (jonc fleuri de couleur rose)
  • Glyceria
  • Hydrocotyle
  • Orontium,
  • Phragmites
  • Pontederia lanceolata
  • Sagittaires
  • Scirpus
  • Sparganium
  • Thalia deabalta
  • Typha,…

Les plantes de zone peu profonde et les plantes de marais (0 à – 20 cm)

Ces végétaux se plantent généralement dans des poches de terre que l’on aura mises en place lors de l’installation du bassin. On peut aussi les planter dans des paniers en plastique, en coco (plus esthétiques car ils sont vite cachés par les racines des plantes) ou dans des nattes en coco tressé pour les berges. Afin d’avoir une belle potée, mettre 3 plants de la même espèce par panier. 

Voir la liste et une fiche sur toutes les plantes de Marais.

Schéma installation berges, marais plantés

Il est préférable de planter entre 6 et 10 pieds au m², au départ, car les espèces aquatiques ont une croissance importante et rapide (souvent par rhizomes ou racines traçantes). Il faut aussi tenir compte de la vigueur des plantes pour qu’il n’y ait pas trop de concurrence entre les espèces voisines.

zone de marais planté
Zone de marais (Glycéria aquatica variegata) recouverte de pierre de lave

On trouve dans cette catégorie les plantes suivantes :

  • Acorus calamus variegata
  • Alisma
  • Calla palustris
  • Caltha
  • Crassula recurva
  • Cyperus, Equisetum
  • Iris (pseudacorus et sa forme panachée
  • iris versicolor)
  • Juncus
  • Lythrum
  • Menthe
  • Myriophyllum brasiliensis
  • Oenanthe Flamingo
  • Pontederia cordata
  • Preslia
  • Typha…  

Les plantes de berge

Les conseils de plantation de la page précédente sont également valables pour ces espèces. Ces plantes peuvent se trouver de part et d’autre de la barrière de capillarité. Certaines supportent d’avoir les pieds dans l’eau mais la majorité se contente d’une terre fraîche et aucune ne tolère la sécheresse. On utilise pour la plantation du terreau aquatique.

Voir la liste et une fiche de toutes les plantes de berges.

On trouve dans cette catégorie les plantes suivantes :

  • Arum
  • Astilbes
  • Benoît
  • Carex sp.
  • Euphorbia
  • Filipendula
  • Fougères
  • Gratiola
  • Eriophorum
  • Gunnera
  • Houttuynia cordata Variegata,
  • Iris (ensata, laevigata, setosa, sibirica)
  • Juncus ensifolius
  • Lobelia
  • Lysimachia
  • Myosotis
  • Polygonum
  • Primevères
  • Renoncules
  • Schizostylis
  • Sisyrinchium
  • Trolle
  • Typha minima
  • Valériane,…

Voir aussi les graminées et les fougères , cela pourrait vous intéresser.

Conseil de plantation pour les plants aquatiques

La profondeur de plantation est toujours donnée par rapport au collet de la plante, ce qui correspond au bord supérieur du panier pour les plantations en pot et au collet de la plante pour les plantations en pleine terre. 

Illustration pour expliquer a quoi correspond la profondeur de plantation

Les plantes aquatiques sont assez prolifiques, l’échec dans leur culture provient souvent d’une profondeur de plantation inadaptée (trop profond, l’inverse est moins gênant) ou d’un support de culture inadapté. Attention, beaucoup de plantes sont citées dans la base ou dans des ouvrages sur les végétaux aquatiques, mais seulement une faible partie est réellement aquatique (vivant immergé toute l’année : plantes sous les catégories 2 à F).

Voir dans cette page un exemple de sélection de plantes aquatiques pour un bassin.

Les autres plantes et végétaux autour du bassin :

Ces plantes agrémentent le pourtour du bassin. Elles n’ont pas toutes les mêmes besoins en terme de lumière et de fraîcheur du terrain.

Les vivaces, arbustes et arbres se plantent de préférence au début du printemps ou à l’automne, même si aujourd’hui l’usage des containers en plastique s’est généralisé. Il faut prévoir une moindre prolifération des vivaces terrestres en comparaison avec les plantes aquatiques. Ainsi, on plantera avec une densité au m² plus importante. Il faut être patient et ce n’est qu’au bout de trois années que le résultat sera vraiment complet. A partir de ce moment les plantes auront atteint leur hauteur et leur volume adulte.

Il faut toujours respecter les distances de plantation entre les espèces, quitte à ajouter les premières années des plantes annuelles afin de combler les vides, car elles ont besoin d’espace pour se ramifier et croître.

Au bout de quatre, cinq ans il faudra diviser les souches et replanter les éclats prélevés à la périphérie de la touffe pour rajeunir le massif. Destinées à rester de nombreuses années à la même place, ces plantes exigent un sol assez riche et de bonne qualité pour pouvoir s’étendre.

Les arbustes peuvent se révéler très utiles pour ombrager une zone partielle du bassin en cas d’ensoleillement trop intense (exposition plein sud). Pour qu’ils s’établissent vite il faudra creuser un trou carré de largeur minimum égale à 3 fois le diamètre du pot. De plus, la création d’une haie naturelle sur un côté du bassin servira de refuge à des batraciens (grenouilles, tritons,…) des oiseaux (fauvettes, grives, mésanges, merles, pinsons, rouges-gorges,…) qui trouveront le gîte, le couvert (baies, chenilles, insectes) et viendront se désaltérer dans le bassin.

On trouve dans cette catégorie les plantes et arbustes suivants :

Vivaces :

  • Aconit
  • Alchémille
  • Anémones du Japon, de Chine
  • Aruncus (barbe de bouc)
  • Astrances
  • Berce
  • Bergenia
  • Campanules
  • Canne de Provence (arundo donax)
  • Dicentra, Digitalis
  • Epilobe
  • Géranium (vivaces)
  • Graminées décoratives
  • Hellébore
  • Hémérocalles
  • Heuchères
  • Hosta
  • Iris
  • Lamier
  • Lobélia
  • Mélisse
  • Mimulus
  • Monarde
  • Osmonde
  • Pervenches
  • Phlox
  • Primula
  • Pulmonaire
  • Rhubarbe
  • Saxifrage
  • Solidago
  • Tradescantia,…

Arbustes :

  • Acer (érables du Japon)
  • Amélanchier
  • Bambou
  • Cornouiller
  • Cotonéaster franchetii
  • Fragon
  • Fusain d’Europe
  • Houx
  • Saules (cendré, marsault, rampant)
  • Spirée
  • Sureau
  • Viornes…

Arbres :

  • Aulne
  • Bouleau
  • Chêne rouge d’Amérique
  • Frêne
  • Liquidambar
  • Liriodendron (tulipier)
  • Merisier à grappes (pr. padus)
  • Saules (blanc, tortueux)
  • Sorbier des oiseaux…   
Retour haut de page